Cryptomonnaies: Le gouvernement du Zanzibar s’intéresse aux crypto-actifs

Écrit par sur 17 novembre 2021

Le gouvernement du Zanzibar envisage d'adopter les cryptomonnaies

Le Zanzibar, un archipel tanzanien situé au large des côtes de l’Afrique de l’Est, envisage activement d’adopter les cryptomonnaies. Selon l’agence de presse tanzanienne The Citizen, le ministre de l’Économie du Zanzibar, Mudrick Soraga, affirme que le gouvernement sollicite actuellement l’avis de nombreux acteurs du secteur et de certaines institutions financières.

« Nous sollicitons des points de vue sur la question avant de décider si c’est viable ou non. Vous ne pouvez pas prendre une telle décision sans obtenir l’avis des parties prenantes, y compris les banques et les ministères des Finances et des Affaires étrangères », explique Mudrick Soraga.

Visiblement, le projet est activement discuté par les membres du gouvernement tanzanien depuis plusieurs mois. Selon toujours l’agence de presse tanzanienne The Citizen, dans le cadre de ses consultations, le ministre de l’Économie s’est récemment entretenu avec Joe Chuene, un représentant de la firme Hypertech. Le représentant du groupe technologique n’a pas caché son enthousiasme concernant l’adoption des devises numériques au Zanzibar.

« Le volume élevé des transactions de la cryptomonnaie dominante a démontré l’efficacité de l’actif. Il est grand temps que le gouvernement révolutionnaire de Zanzibar l’adopte », déclare Joe Chuene.

Les pays d’Afrique se tournent vers les cryptomonnaies

Tout comme le Zanzibar, de nombreux pays du continent africain se tournent vers les cryptomonnaies. C’est notamment le cas du Zimbabwe. Le gouvernement du Zimbabwe est actuellement occupé à évaluer les avantages et les inconvénients de l’utilisation de cryptomonnaies sur son territoire.

Les cryptomonnaies sont particulièrement populaires en Afrique. D’après un rapport de Chainalysis, les marchés cryptos du continent ont en effet progressé de +1 200 % depuis l’année 2020. Cette hausse est surtout due à l’explosion des transferts en pair à pair (P2P).

Notez que le Bitcoin (BTC) et les cryptomonnaies représentent une planche de salut contre l’inflation des monnaies fiat. De plus, on rappellera que le taux de bancarisation moyen de l’Afrique ne dépasse pas les 15,7%, malgré une forte hausse au cours des 15 dernières années. Dans certains pays, comme la Mauritanie, moins de 6 % de la population possède un compte bancaire.

G\hi


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



En ce moment

Titre

Artiste